Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Casse-croûte

Un blog politique et culturel au service d'un éco-socialisme gourmand.

Bien plus qu'un grain de sel...

Publié le 1 Juin 2017 par Nicolas Marjault

Dans un paysage politique en profonde recomposition, "Champ Libre" présente quelques atouts rares et précieux. Qu’on le veuille ou non, les lignes politiques des uns et des autres sont devenues pour le moins fluctuantes or, élire un(e) député(e), ce n’est pas signer un blanc-seing. C’est d’abord la nécessité pour les citoyens de garder la main.

Prenons un exemple des plus concrets et des plus imminents pour les élu(e)s à venir : l’affiliation (ou pas) à un groupe politique au parlement. Et si oui, à quel groupe ? Un simple coup d’oeil dans le rétroviseur suffit à prouver qu’aucune formation politique en lice n’a suivi une ligne politique immuable ces six derniers mois. Et compte-tenu de l’éclatement total des forces en présence, nul doute que de nombreux revirements dans l’enceinte même du Palais Bourbon sont à prévoir.

Un ou deux groupes FN (avec ou sans Euro) ? Un ou deux groupes LR-UDI (avec ou sans Macron) ? Un ou deux groupes PS (avec ou sans Macron) ? Une FI avec ou sans PCF ? Un PCF avec ou sans EELV ? Et encore, nous sommes ici loin du compte car le seuil des 15 parlementaires nécessaires pour constituer un groupe risque de susciter d’infinies combinaisons. Aujourd’hui, il n’y a guère qu’Emmanuel Macron qui peut envisager avec sérénité un caporalisme présidentiel d'ores-et-déjà capable de provoquer une cécité généralisée sur l’affaire Ferrand.

En choisissant le Forum Citoyen, "Champ Libre" s’engage déjà à mettre en débat toutes les options possibles dans le cadre de ses valeurs et des ses idées. Qu’il s’agisse de demeurer "non inscrit" ou de se rapprocher de tel ou tel groupe, qu’il s’agisse d’un simple accord technique ou d’un accord politique, tout sera discuté, débattu et tranché publiquement et collectivement. Outre le fait que cet engagement est la condition d’une véritable réappropriation de la politique par les citoyens, c’est aussi une garantie, non négligeable par les temps qui courent, de se prémunir contre toute forme de dérive caporaliste à l’assemblée nationale. "Champ Libre", c’est donc bien plus qu’un grain de sel dans la démocratie.

Nicolas MARJAULT

Commenter cet article